Dans le cadre de la formation en ligne cette pensée limitée a produit des malheurs pédagogiques, de propositions commerciales inadéquates et indécentes (plate-forme de téléformation en tête) et des désastres économiques publiques autour de l'idée d'économie d'échelle, par la production de contenu multimédia (sauf pour les diffusion à très grande echelle de produits clés en main standardisée).

Les logiques apprenantes ne pourront se transformer et nous faire passer dans une véritable pensée de la société cognitive que si la différence entre formation formelle et informelle, entre contenu formatif et informatif s'estompe.
Depuis des années, j'avance un discours autour de la notion d'informatif à vocation didactique (voir mon premier article de la série "Des ressources et des hommes" ici).

Cette notion est aujourd'hui couplée avec celle d'informatif interactionnel et d'informatif collaboratif.
Le 23 mars je ferai le lien entre des deux types de matériel informatif, les technologie récentes du web et les conduites apprenantes.

Je mettrai ensuite en ligne ici le document de présentation de cette conférence.
A suivre...

Présentation de la journée du 23 mars ici.