Fruit de la dynamique mise en place par son directeur, le Sesips est, avec l'IME de Sarlat (tous les deux en région Aquitaine), à la pointe de l'utilisation des TIC à la fois pour les jeunes handicapés mentaux légers et pour l'organisation du travail des équipes (Production de films pédagogiques distribués dans le DVD "Un métier pour moi", agenda commune, préparation des réunions avec des outils collaboratifs, intranet avec logiciels de suivi de parcours individuels, projet de e.portfolio...)

Il faut dire que l'appétance aux TIC, notamment au niveau des décideurs, n'est pas forcement le pain quotidien dans ce secteur, bien au contraire ! Les choses pourtant bougent, doucement mais sûrement. Les éducateurs et formateurs audités dans le cadre de ma mission ayant de plus en plus conscience du décalage entre les pratiques technophiles et souvent déraisonnées de leur public et leur connaissance des usages et des possibilité pédagogiques offertes par ces derniers.

Bravo donc à l'éducatrice du Sesips qui "s'est lancée" ! Que le secteur puisse continuer à explorer et expérimenter, pour que ces publics puissent avoir un cadre de découverte et d'utilisation des TIC, utile au développement et à la stabilisation de leurs capacités cognitives et pour une plus grande implication sociale.

La preuve que cela est possible arrive dans la suite du message de Christian Beyrière :

"Je t'adresse également le blog du projet sur la Tunisie.
La communication par les jeunes de ce voyage (blog compris) a produit un effet non négligeable par l’image donnée.
Cette manifestation a sans aucun doute participé à la valorisation des représentations des jeunes du SESIPS."