La mauvaise image de l’entreprise freine le client dans ses achats et ne donne pas envie au collaborateur d’associer son image personnelle à celle d’une telle organisation.
Le salarié a donc des attentes assez proches de celles du client puisqu’il recherche avant tout une entreprise où "il fait bon vivre" et ce, bien avant la nature du salaire proposé. L’organisation pérenne se doit donc de mettre en place une stratégie d’innovation sociale, c’est ce qu’elle attend du marketing social."


Dans son dernier article sur Agoravox, Isabelle Bout-Bouttier nous présente une notion moderne et en passe de devenir essentielle dans des entreprises voulant être reconnues comme "entreprises durables" (jouant le jeux de la RSE et du développement durable) : le marketing social.

Un article à lire, en association à mon compte rendu sur l'atelier du MEDEF "L'entreprise est-elle fair-play" et également en visionnant mon support de conférence sur le web 2.0, la formation en ligne et le développement durable.