Pourquoi ses et non pas sa ?

Parce que distance est plurielle.
Il s'agit par là de la comprendre comme variation d'une relation. A l'autre, à l'objet visé, au réel.
Distance comme possibilité de choix du/des trajet(s).
Et, dans cette variation, cette "tolerrance"(1) vis-à-vis de la chose pre-donnée, s'ouvre la possibilité d'une rencontre épaissie, d'une mise entre parenthèse de ce que nous supposons savoir, le nez collé à notre petite fenêtre.

Distance, comme modalité d'existence propre a l'être humain, distance comme ouverture, distance comme vie.

lire la suite