L'entreprise française est-elle génératrice de souffrance au travail, ou la cause de cette souffrance doit être recherchée ailleurs ? Et, dans tous les cas, que fait l'entreprise face à ce phénomène ?

On peut se poser ces questions, en se faisant écho des livres et des articles qui en appellent à une meilleure prise en compte de l'humain dans l'entreprise, elle-même prise entre la mondialisation de l'économie, avec ses exigences, et une société où les individus ne jouent plus le jeu du collectif, tout en étant plongés dans le désarroi du chacun pour soi.

lire la suite