WikiDeNovantura

ContinousLearning

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-35-175-120-174.compute-1.amazonaws.com

Continuous Learning




Le continuous learning est une attitude d'apprentissage tout au long de la vie, caractérisée par une absence de rupture inintentionnelle des temps et des espaces de formation, due à l'omniprésence des supports numeriques de communication.


Sommaire

Définition
Le continuous learning, côté apprenant
Le continuous learning, côté institutions
Sources



Définition


Du “continuous learning”…


La terminologie anglo-saxonne "continuous learning" est traduite par les canadiens par le terme "apprentissage continu".

L'apprentissage continu est un processus permanent alliant formation, perfectionnement et apprentissage. Dès qu'une personne travaille dans un environnement où ces trois activités sont présentes et qu'elle y participe activement, l'apprentissage continu devient réalité.

Les trois activités précitées sont définies ainsi :

La formation (training) est une façon organisée et structurée de transférer les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour bien exécuter les fonctions d'un emploi ou d'une profession. Il s'agit d'un apprentissage permanent et adaptatif, et non d'un exercice isolé.
Le perfectionnement (development) englobe tous les moyens destinés à perfectionner les compétences, les capacités et les carrières des employés par l'application pratique de la connaissance et du savoir-faire. Cela requiert l'exposition à une vaste gamme d'idées et d'expériences par divers moyens, tels que la formation, les activités structurées de mentorat et d'encadrement ainsi que les échanges.
L'apprentissage (learning) sur le plan personnel, désigne l'acquisition et l'élaboration de nouvelles connaissances et de nouvelles idées qui transforment la façon dont une personne perçoit, comprend ou agit. L'apprentissage est favorisé par la liberté de pensée créatrice et mène à l'innovation.


… à “l'apprentissage tout au long de la vie”


Actuellement, la notion s'est élargie à toutes les étapes de la vie, incluant donc les questions se rapportant à la petite enfance ou aux seniors.  
On parle alors de "lifelong learning" traduit en français par "apprentissage tout au long de la vie".

Cette notion comprend également les apprentissages intervenant
- dans toutes les situations de la vie (lifewide learning), donc y compris hors des lieux dédiés à l'éducation
- dans tous les contextes possibles

Selon la Commission Européenne (21 / 11 / 2001) :
L’apprentissage tout au long de la vie est définie comme “toute activité d’apprentissage entreprise à tout moment de la vie, dans le but d’améliorer les connaissances, les qualifications et les compétences, dans une perspective personnelle, civique, sociale et/ou liées à l’emploi”.

Les dernières études scientifiques ont prouvées qu'il est possible d'apprendre à tous les âges de la vie. Le cerveau conserve sa plasticité sous réserve d'entretenir une activité continue.


On distingue plusieurs types d’apprentissages :

l'apprentissage formel
L’apprentissage formel a lieu dans un établissement d'enseignement ou de formation. Il est structuré (en termes d'objectifs, de temps ou de ressources) et débouche sur une validation. Il est intentionnel de la part de l'apprenant.

l'apprentissage non-formel
L’apprentissage non formel renvoie à un apprentissage qui n'est pas dispensé par un établissement d'enseignement ou de formation mais qui, comme l’apprentissage formel, est structuré en termes d'objectifs, de temps ou de ressources. Par ailleurs, il est intentionnel. L’apprenant sait qu’il va apprendre quelque chose. Toutefois, les acquis qui découlent de cet apprentissage ne sont pas validés par un diplôme ou un titre.

l'apprentissage informel
L’apprentissage informel s'effectue dans les activités de la vie quotidienne liées au travail, à la famille ou aux loisirs. Il n'est pas structuré en terme d’objectifs, de temps ou de ressources. La plupart du temps, il possède un caractère non intentionnel. On apprend en lisant des livres, des guides, des manuels, des magazines, des périodiques, des journaux, en écoutant la radio, en regardant des émissions de télévision, en naviguant sur Internet, en participant à une conférence, en questionnant un ami, en observant un collègue à son poste de travail, en travaillant comme bénévole dans une association. Le but de l’action n’est pas l’apprentissage. Il n’est pas validé par un titre ou un diplôme. Les savoir et savoir faire acquis suite à un apprentissage informel ne sont pas immédiatement reconnus et le niveau de compétences réel est supérieur au niveau de compétences officiel.

Dans les faits, l'apprentissage informel est le plus utilisé. Comme l'ont montré les travaux de Morgan Mc Call, Robert Eichinger et Michael Lombardo au milieu des années 90 les managers qui réussissent attribuent l’acquisition de leurs compétences à :
• 70 % des missions difficiles et des challenges professionnels (ie 70% des apprentissages sont informels, par expérience, pratique …) : Apprentissage informel
• 20 % leur entourage professionnel, principalement leur supérieur (ie 20% des apprentissages se fait par les autres, les liens sociaux) : Apprentissage non-formel
• 10 % la formation traditionnelle et leurs lectures : Apprentissage formel
C'est le modèle 70:20:10

Sommaire



Le continuous learning, côté apprenant


De l’importance de l’apprenance pour le continuous learning


L'apprenance est une condition nécessaire pour un apprentissage efficace.
Pour Philippe Carré, l’apprenance est définie par le Vouloir Apprendre, le Savoir Apprendre et le Pouvoir apprendre mais aussi par la démultiplication des lieux d’apprentissage. Le continous learning va donc être favorisé par des situations, des milieux (sociaux, spatiaux, institutionnels…) apprenants favorisés par des projets - obstacles -solutions (Philippe Mérieu), inscrits dans un temps.


Outils du Continuous learning


Dispositifs institutionnels
Le législateur français a créé un environnement juridique pour inciter les salariés à se former et les entreprises à dégager des financements. Du "Droit Individuel à la Formation (DIF) au "congé Individuel de Formation (CIF)" et prochainement au Compte Epargne Formation les dispositifs sont multiples : site gouvernemental dédié à la formation professionnelle


Pour la validation des apprentissages
Différents systèmes tentent de valider les apprentissages non-formels et informels.

Le ePortfolio : le ePortfolio est un ensemble évolutif de documents et de ressources électroniques capitalisés dans un environnement numérique décrivant et illustrant l’apprentissage, l’expérience, les compétences ou le parcours de son auteur. Accessible à distance via une technologie interopérable, un ePortfolio s’appuie sur une base de données personnelles (informations, documents ou liens accessibles via internet) et un (ou plusieurs) espace(s) collectif(s) de publication sélective.
Il doit permettre la validation, la certification ou la valorisation de ses acquis de l’éducation, de la formation ou de l’expérience.

les systèmes de badges certifiant des compétences du type "open badges" (initiative de Mozilla financée par une fondation américaine), ou plus récemment des badges propres à un Mooc comme par exemple  ITyPA 2 (Internet, Tout Y est Pour Apprendre) ou GDP2.

l'ECVET (Système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels)
L’ECVET est un cadre méthodologique commun qui facilite le transfert des crédits d’apprentissage d’un système de certification à l’autre. Son objectif est de promouvoir la mobilité transnationale et l’accès à l’apprentissage tout au long de la vie. Ce dispositif n’a pas vocation à remplacer les systèmes nationaux de certification, mais à optimiser leur comparabilité et leur compatibilité. L’ECVET s’applique à tous les acquis obtenus dans les diverses filières d’enseignement et d’apprentissage, puis transférés, reconnus et capitalisés en vue de l’obtention d’une certification. Cette initiative permet aux citoyens européens d’obtenir plus facilement la reconnaissance de leurs formations, de leurs compétences et de leurs savoirs dans un autre État membre.

La Validation des Acquis par l'Expérience (VAE) permet l'obtention de tout ou partie d'une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan...) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire.


L’EPA (Espace Personnel d’Apprentissage)
Aujourd'hui les technologies de l'information et de la communication favorisent considérablement le continuous learning : variété et simplicité d'utilisation des outils synchrones et asynchrones, multiplicité des sources d'information. Dans un tel contexte d’apprentissage non-formel ou informel et face à l’infobesité, il devient indispensable de pouvoir structurer sa collecte d’informations. "L'EPA est en quelque sorte un écosystème de personnes et d’outils, numériques ou analogiques, que l’individu mobilise et agence dans le cadre d’activités de construction de connaissances" (définition blog "Hypomemnaton" de Nicolas Roland).

Sommaire




Le continuous learning, côté institutions


Les concepts d'éducation puis de formation tout au long de la vie, initiés par l'UNESCO dès les années 70, puis re-formalisés par l'OCDE et la Commission européenne, ont été et restent des mots d'ordre consensuels et mobilisateurs. Ils ont contribué à changer en France la manière d'appréhender la formation professionnelle, "éducation permanente" des années 60 puis "formation permanente" après la loi de 1971, qui deviennent dès lors un enjeu important de société.

Dès le milieu des années 90 nombre de documents sont publiés par les institutions internationales et européennes qui dédient l'année 1996 à "l'éducation nationale et la formation tout au long de la vie" : la société de la connaissance requiert un apprentissage permanent.

Ce thème est repris par la Commission européenne dès 1997. Mais c'est à travers la mise en place de la stratégie de Lisbonne en 2000 que la formation devient réellement stratégique. L'objectif est de faire de l'Europe "l'économie de la connaissance la plus dynamique du monde".

Au plan international, il existe maintenant deux organismes mondiaux spécialisés dans le « Lifelong learning ». Ce sont le Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie (CMA) et l’Institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL, UNESCO Institute for lifelong learning de Hambourg.


Au sein de l’entreprise, l'apprentissage continu fait souvent référence à la notion voulant que le rythme des changements de notre ère moderne soit tel qu'il faut continuellement apprendre de nouvelles choses pour rester de son temps, se tenir à jour dans son métier, ou demeurer compétent dans son emploi. « L’éducation, la formation et l’apprentissage tout au long de la vie » peut devenir alors qu’un outil d’ajustement strictement économique, qui ne sert qu’à améliorer l’employabilité des personnes et à piloter, de manière plus efficace, la flexibilité de l’emploi.

Opposé à cette vision réductrice, Philippe Meirieu préfère le terme “Apprentissage tout au long de sa vie”, porteur d’une dynamique qui permet à l’individu “de transgresser toutes les fatalités, d’entrer dans d’autres domaines que le sien, de subvertir sa propre histoire, de sortir de toutes les formes d’enfermement”. Pour assurer cette dynamique il faut d’abord impulser “l’initiative, le projet, l’action collective, et qu’à ces occasions, on fasse émerger des besoins qui seront des besoins de formation”. Il s’agit pour lui de “changer complètement de paradigme d’organisation du lien social. Le lien social se structure autour de l’action collective et de la capacité à impulser des actions collectives”.

Sommaire




Sources


• Le site de traduction Linguee : http://www.linguee.fr/anglais-français/traduction/continuous+learning.html

• Une politique pour l'apprentissage continu dans la fonction publique du Canada - Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, 2002 : http://www.tbs-sct.gc.ca/pubs_pol/hrpubs/tb_856/pclpsc-pacfpc01-fra.asp

• Les apprentissages tout au long de la vie - Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie : http://www.wcfel.org/frenchbis/index_.php?page=apprentissages

• Guide pour valoriser les apprentissages informels - Greta du Velay, Décembre, 2009 : http://competencescles.eu/wp-content/uploads/2010/05/Guide-des-apprentissages-informels-2A2.pdf

• 70:20:10 : explorer les nouveaux territoires d'apprentissage - Charles Jennings et Jérôme Wargnier : http://www.crossknowledge.com/fr_FR/elearning/media-center/livres-blancs/70-20-10-explorer-les-nouveaux-territoires-d-apprentissage/s.html

• Système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels (ECVET) - Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009 : http://europa.eu/legislation_summaries/education_training_youth/lifelong_learning/c11107_fr.htm

• De la formation à l'apprenance - Philippe Carré (video), AFPA, 2005 : http://pros.webtv.afpa.fr/chaine/accueil/1067/res:Carre-Philippe-De-la-formation-a-l-apprenance

• Qu'est-ce que la formation tout au long de la vie ? La documentation française, 2008 : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/layout/set/print/dossiers/d000065-la-formation-continue-dans-la-fonction-publique-la-reforme-de-2007/qu-est-ce-que-la-formation-tout-au-long-de-la-vie

• Education et formation tout au long de la vie - Philippe Meirieu, septembre 2005 : http://psycho.univ-lyon2.fr/sites/psycho/IMG/doc/Philippe.Meirieu.doc

• Comprendre le cerveau : naissance d'une science de l'apprentissage, ouvrage publié en 2007 par l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique) et le CERI (Centre pour la Recherche et l'Innovation dans l'enseignement).

• Définition d'un Espace Personnel d'Apprentissage : définition blog "Hypomemnaton" de Nicolas Roland

site gouvernemental dédié à la formation professionnelle



Version du : 4 novembre 2013
Équipe de rédaction : Franck Bonnamy, François Bodard, Nadine Lardoux, Eric Tattevin

Il y a 21 commentaires sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]