WikiDeNovantura

FOAD

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-18-206-15-215.compute-1.amazonaws.com


SOMMAIRE:

1) Définition de la Formation Ouverte et A Distance (FOAD) : champ lexical

2) Historique

3) Les avantages et les inconvénients de la Formation Ouverte et A Distance

4) FOAD et autonomie

5) L'accompagnement pédagogique : rôle du tuteur


6) Les outils de communication

7) Les modes de financement : réglementation

8) Les nouveaux enjeux de la FOAD

Lexique des Technologies Educatives

Actualités

Référence bibliographique et actualités web 2.0

Acteurs & Partenaires

Sources

LIENS WIKI DE NOVANTURA





1) Définition de la Formation Ouverte et A Distance : champ lexical



La Formation à Distance peut être définie comme un antonyme de formation en présentiel. Cette terminologie est plutôt utilisée en formation continue, dans le monde professionnel, en entreprise et dans les organismes de formation.
La FAD peut se définir comme un dispositif de formation conçu pour que des personnes puissent se former sans se déplacer sur le lieu de formation et sans la présence physique d’un formateur. Elle propose des modalités variées de formation (cours par correspondance, auto-formation en ligne ou avec des supports CD-ROM & DVD-ROM, exercices en ligne, activités téléchargeables...).
La FAD peut parfois être assortie d’un accompagnement des apprenants, par exemple au travers d’un échange téléphonique, d’une correction envoyée par fax ou de l’envoi caractéristique d’activités complémentaires.



L’E-Formation est une FAD utilisant exclusivement les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), c’est-à-dire des moyens techniques s’appuyant sur Internet pour communiquer et former (inscription en ligne, courriel, forum de discussion, contenus en ligne, webcam...).



L’EAO, dans sa démarche d’apprentissage, utilise l’ordinateur et ses périphériques (enceintes, imprimante, scanner...). Il permet l’exploitation de logiciels spécialisés, également appelés didacticiels ou tutoriels, de CD-ROM et DVD-ROM comme outils pédagogiques.



En France, on emploie le terme "ouvert" comme synonyme de flexible ou de souple. Cela signifie qu’un individu peut entrer ou sortir d’un dispositif de formation à tout moment.
Lorsque cette partie est contractualisée, on parle de formation concertée. Elle se caractérise généralement par une liberté d'accès aux ressources pédagogiques mises à la disposition de l'apprenant, " ouverte " signifiant sans aucune restriction : absence de conditions d'admission, itinéraire de formation choisi par l'apprenant selon sa disponibilité et son rythme, conclusion d'un contrat entre l'apprenant et l'institution.



Le mode d'apprentissage mixte (appelé aussi Blended-Learning en anglais) désigne l'utilisation conjointe du mode d'apprentissage à distance et du mode classique d'apprentissage appelé souvent « présentiel » contrairement à un apprentissage complètement à distance. Dans cette typologie de formation, l'apprenant va suivre sa session d'apprentissage entièrement à distance. Il pourra néanmoins bénéficier de tutorat.



Définition officielle de la Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) selon la circulaire du 20 juillet 2001.

« Une formation ouverte et/ou à distance est un dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs (individus, entreprises, territoires). Elle comporte des apprentissages individualisés et l’accès à des ressources et compétences locales ou à distance. Elle n’est pas exécutée nécessairement sous le contrôle permanent d’un formateur. »



" La Formation Ouverte et A Distance" (FOAD) est une modalité souple et flexible d'acquisition de connaissances et de compétences organisée en fonction de besoins individuels ou collectifs et selon des objectifs déterminés. Elle associe des temps d’apprentissage en centre de formation en présentiel (physique) et des temps d’apprentissage à distance dans des lieux souvent équipés d'un accès à Internet et à des ressources numériques (domicile, entreprise, points d’accès à la téléformation…). Le stagiaire alterne des séquences d’apprentissage en autonomie, des séquences en liaison distante avec un tuteur et des séquences en présence d’un formateur »


2) Historique

La formation à distance ne date pas d'hier. Du support papier au support audio ou vidéo (cassette), passant par la radio en utilisant les ondes hertziennes jusqu'à l'ordinateur, elle existe depuis 1840. Avec l'arrivée d'Internet ce type d'enseignement a connu un essor phénoménal. Nous pouvons assimiler ce changement de pratiques d'enseignement à l'évolution technologique et sociétale.

On distingue 5 phases qui sont :


L’enseignement à distance est un dispositif assez ancien, puisqu’il remonte à 1840, l’année même de l’apparition du timbre-poste. Cette invention a généré immédiatement une idée chez M. Pitman de diffuser une méthode de sténographie à distance.

Très rapidement, on voit apparaître de nombreuses initiatives concernant des formations auxquelles n’étaient pas apportées de réponse institutionnelle, comme la formation aux langues à distance en Allemagne en 1856. Au départ tous ces systèmes sont réalisés par des entrepreneurs privés, en réponse à des besoins sociaux importants de compléments d’éducation de base, mais aussi de formation professionnelle, non couverts à l’époque par l’Éducation nationale.


En 1921, la radio s’est perfectionnée, et les premières radios sont utilisées pour créer des cours universitaires et les diffuser aux étudiants malades ou qui ne peuvent pas se déplacer.

Les premiers cours par téléphone apparaissent en 1939. Dès que le réseau téléphonique est suffisamment fiabilisé, il a été utilisé pour la formation des étudiants ne pouvant se rendre à l’université. On revenait finalement à la vocation initiale de l’outil.

La télévision, en 1939, diffuse quinze heures de programmes éducatifs par semaine en France.


En 1946, est créée la National Technical University, aux Etats-Unis. Pour la première fois, les universités américaines s’associent afin de créer un dispositif permettant un transfert rapide de la recherche vers les industries et les entreprises.

Cela a permis, dans certains domaines comme l’informatique, d’accélérer les transferts de la recherche vers les entreprises.

Les années soixante-dix voient naître la formation professionnelle continue (loi de juillet 1971) et l'expression "formation à distance". Le législateur lui donne un cadre juridique et les moyens financiers de se développer. Le 1% de la masse salariale alloué à la formation par les entreprises est un moteur formidable d'expansion.



Pour renforcer l'efficacité des systèmes éducatifs, perçus comme faiblement performants, l'éducation explore les possibilités des différents médias, télévision, radio, film, cassettes audios... et on les qualifie rapidement de "technologies éducatives" ou de "techniques modernes d'éducation" (Glikman, 1989 ).
C'est le temps de la mise en place des centres de ressources tels que l'INRDP ou l'OFRATEME, qui deviendront le CNDP (1976) et des systèmes multi médias qui font une large place à la radio et la télévision. On voit également le lancement de gros dispositifs de FAD tels que l'Open University en Angleterre, la Télé-Université au Québec ou en France, la R.T.S. (Radio-Télévision Scolaire), mise en place par l'Institut Pédagogique National (IPN) pour le compte du ministère de l'Education Nationale.


La mondialisation des marchés de l'information et de la connaissance créée par la mondialisation des autoroutes numériques favorise l'émergence de services de formation on-line. L'extension du Wide World Web assure l'interface entre une industrie numérique qui conçoit, produit, gère et diffuse de l'information et des connaissances. Elle répond ainsi aux besoins d'une société, à une culture naissante de la formation personnelle et à distance.


3) Les avantages et les inconvénients de la Formation Ouverte et A Distance

"La Formation Ouverte et A Distance" met l'accent sur une démarche d’individualisation de la formation, qui permet un accès à tout moment aux contenus et ce quelque soit le lieu de résidence.

Elle regroupe ainsi d'une part, les avantages de la formation à distance (formateurs et apprenants peuvent être dans des lieux différents tout en restant en contact régulier) et de l'autre, ceux de la formation ouverte (création de parcours individualisés et possibilité à tout moment pour un élève d’accéder aux ressources pédagogiques).

Formateur et apprenant vont ainsi déterminer avant le démarrage de la formation un parcours individualisé permettant à chacun de suivre la formation qui lui est nécessaire, parcours de formation construit sur mesure et ajustable dans le temps.

Comparatif d'exemples des avantages et d'inconvénients que l'on peut retirer de l'utilisation de la Formation Ouverte et A Distance

  • Quels sont donc ses atouts ?
Quels en sont ses inconvénients ?
• De s’affranchir des contraintes géographiques
• De rompre avec les méthodes traditionnelles de type enseignant/enseigné et de proposer une approche ludique
• D’augmenter l’interactivité entre les stagiaires entre eux et avec leur formateur
• D’individualiser la formation
• D’introduire de la souplesse et de la flexibilité pour le stagiaire qui peut définir son rythme d’apprentissage et choisir ses temps de formation. En France on emploie le terme «ouvert» comme synonyme de «flexible» : une formation flexible est une formation qui permet des entrées et des sorties permanentes.
• De favoriser l’autonomie dans l’apprentissage
• d’éliminer certains coûts (transport , papier, location de salle, gain de temps, …) et réduire le coût unitaire par apprenant du fait des économies d’échelle.
• La FOAD est enfin un facteur majeur de développement. De nombreux programmes internationaux d’éducation ont d’ailleurs défini comme une priorité l’accès des pays en développement à la formation à distance.
• La granularisation des parcours de formation mis en ligne ; il est possible de suivre tout ou partie d’une formation.
• La disponibilité de l’outil informatique ; l’apprenant peut se former aux heures et moments de la semaine qui lui conviennent le mieux, aménager ses temps de formation en fonction de ses contraintes personnelles.
• La disposition permanente des parcours de formation en ligne. Pour y accéder, il suffit de détenir un code d’accès, il est donc aisé de débuter sa formation au moment voulu dans l’année, sans avoir à attendre une prochaine session..

• Le sentiment d’isolement (d’où l’intérêt des regroupements et du mode présentiel alternés avec la formation à distance)
• Les pré-requis sur les TIC pour éviter la démotivation et les différences de niveau d’équipement et d’accès à Internet des participants, notamment pour le haut débit (les formations commencent en général par des remises à niveau « techniques »)
• Les difficultés à maîtriser une méthode de travail inconnue (on ne doit pas « lâcher » quelqu’un dans un cycle à distance sans encadrement)
• L'indispoibilité de l'équipe tutorale à l'instant "T" (décalages horaires..),
• La difficulté de l'apprentissage autonome, la difficulté pour certains publics à travailler seuls et d’avoir la capacité à organiser son temps
• La conception des ressources (temps extrêmement long lors d’approches réellement interactives. On parle souvent de cinquante heures de préparation pour une heure d'utilisation pour un module FOAD soigné))
• Le problème du recrutement et de la formation des « e-tuteurs »
• Les questions budgétaires liées aux infrastructures, à la conception et à l’animation de la formation à distance (8 campus numériques sur 10 déclarent avoir des problèmes de financement de leur projet)
• Les conditions matérielles d’apprentissage doivent être de qualité : matériel récent en bon état de marche, logiciels spécifiques installés et opérationnels, réseau Internet à haut débit et fluide, lieu de formation suffisamment cloisonné pour permettre à l’apprenant de se concentrer.
• Certains thèmes de formation nécessitent du présentiel ; c’est notamment le cas de l’apprentissage des savoir-faire métier pour lesquels la présence en laboratoire ou en atelier n’est pas remplacée par l’outil informatique.
• Certaines formations doivent suivre quasiment le même rythme que les formations en présentiel (formations diplômantes).
• La motivation de l’apprenant doit être soutenue tout au long du parcours de formation.


En bref, ce nouveau mode d'apprentissage offre au bénéficiaire final :

- Une formation sur mesure,
- Une formation accessible à tout moment,
- Une réponse formation de proximité,
- Un développement de l’autonomie,
- La garantie d’un accompagnement par un formateur,
- La possibilité d’échanges entre apprenants (communautés d’apprentissage).


4) FOAD et autonomie Voir aussi sur novantura : Autoformation


Toute personne impliquée dans la FOAD sait que la motivation et l'autonomie de l’apprenant est un facteur essentiel pour la réussite de son apprentissage à distance, ou semi-distant. Il n'est pas rare en effet d'entendre que le taux d'abandon des apprenants en FOAD est supérieur à celui de la formation traditionnelle.

Pour aller plus loin voici un exemple de schema d'abandon :
http://cmapspublic.ihmc.us/rid=1140979452906_1303585331_261/abandonfoad.cmap

En situation "présentiel", l'apprenant est porté par la dynamique du groupe et le mode d'animation du formateur.
Son adhésion est souhaitable mais le dispositif peut fonctionner sans que nécessairement chaque apprenant s'implique en permanence dans les activités proposées.

Paradoxalement un apprenant " très autonome " subira les contraintes de temps, d'espace et d'action comme des freins voire des inhibiteurs à la réalisation de ses propres objectifs d'apprentissage.

En revanche, en situation de FOAD, les marges de liberté de l'apprenant dans le cadre d'un dispositif peuvent être beaucoup plus étendues. Un dispositif qui ne prendrait pas en compte le degré d'autonomie de l'apprenant (par excès ou par défaut) eu égard aux conditions d'apprentissage entraînerait un risque accru d'échec et d'abandon.

La question de l'autonomie peut être pensée à trois niveaux :


Les dimensions principales de l'autonomie sont la motivation (sens, projet, finalités, enjeux personnels) et les compétences de niveau " méta ", c'est-à-dire les capacités métacognitives (apprendre à apprendre, identifier et gérer des ressources, travailler avec des pairs, maîtriser les techniques et outils d'apprentissage, etc.).


La prise en compte de l'autonomie dans un dispositif de FOAD s'évalue en termes de prise de contrôle de l'apprenant sur les moyens offerts par le dispositif.



Un dispositif de FOAD est une construction qui fait l'objet d'un contrat négocié entre l'organisme de formation, les commanditaires et l'apprenant. On ne peut considérer l'autonomie de l'apprenant indépendamment du cadre fixé par le commanditaire (dans certains cas, ce dernier peut être l'apprenant lui-même).



5) L'accompagnement pédagogique : rôle du tuteur


Dans le cadre d'un processus de FOAD, le tuteur n'aura pas pour rôle de transmettre un savoir mais d'accompagner l'apprenant dans l'apprentissage des compétences qu'il souhaite développer.
Sa mission principale est de :

Cet encadrement pédagogique peut se décliner sous plusieurs formes :

Dans certaines formations, enseignants et tuteurs sont des personnes différentes;

La conférence de consensus du collectif de Chasseneuil pose le problème de l'accompagnement pédagogique et organisationnel
http://www.centre-inffo.fr/IMG/pdf_chasseneuil.pdf


En amont…
Fournir les éléments d'informations sur le dispositif au candidat et à son entourage permettant une prise de décision d'engagement dans le dispositif : contexte, enjeux, finalités

A l'entrée…

Dans la mise en œuvre…

En sortie…

6) Les outils de la FOAD


En synchrone :

En asynchrone :

On distingue six grandes catégories d'outils E-Learning en fonction des divers objectifs et applications pédagogiques possibles:

Essentiellement synchrones, les outils d'information prennent des formes diverses: aides en ligne (FAQ, Forum, guide d'utilisation, etc.), calendriers, glossaires, webographies, listes de diffusion, newsletters et autres journaux web ou outils d'édition, etc. Des outils synchrones peuvent aussi être utilisés (chat, vidéo-conférence, etc.) mais leur vocation communicationnelle les destine à un autre usage que la simple diffusion d'information.

Tant synchrones (chat ou clavardage, téléphonie par le net, audio-conférence ou vidéo-conférence, etc.) que asynchrones (courrier électronique, forum de discussion, etc.), les outils de communication en ligne stricto sensu permettent une véritable interaction.

Bien que certains puissent également être utilisés en synchrone (tableau blanc interactif), les outils de collaboration à distance sont essentiellement asynchrones (espace de travail partagé et outils d'édition, tels que blog, vlog et autre wiki, portfolio, tableau blanc interactif, etc.). Les outils de communication peuvent également permettre ou faciliter le travail collaboratif.

Les outils de dépôt ou de partage sont essentiellement asynchrones (espace d'échanges et portfolio). Cependant, la plupart des outils de communication (forum, chat) et de collaboration (wiki, blog) permettent également de partager des documents.

Construire une communauté d'apprentissage constitue un des objectifs pédagogiques majeurs en E-Learning. Elle améliore la qualité de l'apprentissage, l'efficacité de la formation et les performances des apprenants (voir "L'E-Learning et ses atouts"). Les outils qui favorisent la construction d'une communauté d'apprentissage peuvent être subdivisés en deux groupes:
Presque tous les outils de communication et de collaboration peuvent contribuer à cet objectif.

Essentiellement asynchrones, ils offrent la possibilité de poser sur son propre parcours de formation un regard réflexif, afin d’améliorer l’efficacité de son apprentissage. La métacognition est rendue possible par divers outils, notamment ceux permettant le tracking. Le tracking pédagogique est l'exploitation à des fins pédagogiques (par l'apprenant lui-même et/ou par son coach), des traces laissées par l'apprenant durant son parcours d'apprentissage.
Les plateformes e-learning proposent souvent des outils appelés "tableau de bord" ou "mon suivi" qui compilent diverses données: statistiques de fréquentation des pages (nombre de pages visitées, nombre de fois qu'une page est consultée, durée des visites, horaires des visites, etc.), résultats aux divers tests (temps consacré à chaque exercice, nombre de fois qu'un exercice est recommencé, réponses fournies, résultats obtenus, etc.).
La métacognition favorise donc l'autonomie et la responsabilisation des apprenants et, partant, leur motivation et leurs performances.

Un LMS (Learning Management System) ou MLE (Managed Learning Environment) ou VLE (Virtual Learning Environment) ou CMS (Course Management System) ou LSS (Learning Support System) est un système logiciel développé pour accompagner les enseignants dans leur gestion des cours d'éducation en ligne pour leurs étudiants. Les services offerts incluent généralement un contrôle d'accès, des outils de communication (synchrones et/ou asynchrones) et l'administration des groupes d'utilisateurs.

Les solutions en open source – Gratuit

Dokeos - elearning and course management web application
eFront - Open Source Learning Management System
ILIAS - Open Source Learning Management System
LON-CAPA - Open Source Learning Management System with Linked Domains
Moodle - Open Source Course Management System
OLAT - Open Source Learning Management System
Sakai Project - Collaboration and Learning Environment
Propriétaire - Payant

Informetica LMS -- Informetica Training & Safety Management LMS
ANGEL_Learning -- ANGEL
Blackboard -- Blackboard
Desire2Learn?
eCollege -- eCollege
NEXPORT Solutions -- Nexport Solutions


La visio-conférence correspond à la mise en relation audiovisuelle de sites distants équipés de matériels spécifiques soit fixes, soit mobiles, via le réseau Numéris (RNIS et protocole H320). On parlera alors de visioconférence « point à point » ou multipoints selon que le nombre de sites est de deux ou davantage.

La présence d’un ordinateur n’est pas obligatoire, sauf si l’on souhaite effectuer un travail collaboratif sur des données (transfert de documents, modification, …) ou partager des applications. Le manque de possibilités offertes au niveau du travail collaboratif - voire l’absence de possibilités - est le point faible des solutions actuelles de visioconférence.

La web-Conférence correspond au partage d’informations par le web via la mise en relation des adresses IP des ordinateurs des participants.
La multidiffusion sur IP permet aux utilisateurs de partager une même source, mêlant image, son et autres données (type document ou application). On utilise dans ce cas des protocoles spécifiques standardisant le transport de l’image et du son sur le réseau IP (notamment la norme H323 ou la solution « IP multicast » nécessaire à l’acheminement ordonné des « paquets » transmis sur le réseau).
Solution en open source – Gratuit

Première solution webconférence en open source, Dimdim est particulièrement facile à utiliser. Il possède les principales fonctionnalités : affichage de présentations powerpoint, partage d'applications, chat avec webcam.
Les principales solutions payantes

Ce sont des Fournisseurs d'Applications Hébergées qui fournissent des services informatiques via internet.
WebEx? est le leader parmi les prestataires de solutions webconférence. Il a développé une large gamme de services (Meeting Center, Training Center, Event Center, Support Center) regroupés sous la suite logicielle WebEx? Entreprise Edition, Office Live Meeting, de Microsoft,InterCall?, Genesys et Saba.


7) Les modes de financement : réglementation


Quelles que soit la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille, tout salarié, sous certaines conditions, peut se former :



Une demande de financement peut-être sollicitée auprès de l’ASSEDIC


Les règles de financement de FOAD sont les mêmes que pour les actions de formation de droit commun. Rappelons que les actions de formation, financées par les employeurs en vue de s’acquitter de l’obligation légale de participation au financement des actions de formation, doivent être réalisées conformément à un programme préétabli, qui en fonction d’objectifs déterminés, précise les moyens permettant de suivre son exécution et d’en apprécier les résultats.

La circulaire de la DGEFP n 2001/22 du 20 juillet 2001 fixe ainsi les critères auxquels doit impérativement répondre une formation à distance pour ouvrir droit au financement dans le cadre de la formation professionnelle continue. En cas de contrôle, les financeurs de formation pour les salariés (plan de formation, Droit Individuel à la Formation ou le Fongecif/Opacif dans le cadre du Congé Individuel de Formation) doivent être en mesure de justifier les obligations posées par la circulaire.

Par conséquent, l'action de formation doit clairement préciser :

Classification Principale des Organismes Paritaires Collecteurs Agrées
AFDAS : Culturel, Communication et Loisir
AGEFAFORIA : Agroalimentaire
AGEFOS PME : OPCA interprofessionnel
ANFA : Commerce et réparation automobile
FAFIEC: SSII, Sociétés d’ingénierie, bureaux d’étude, cabinets de conseils et organisateurs de foires et salons
FAFIH : Industrie Hôtelière et de la restauration
FAF SAB : Salariés de l’Artisanat du bâtiment et des travaux publics (entreprises de – de 10 salariés).
FAF SEA : Salariés des exploitations et des entreprises agricoles.

8) Les nouveaux enjeux de la FOAD

Les Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Education (TICE) recouvrent les outils et produits numériques pouvant être utilisés dans le cadre de l'enseignement (TICE=TIC+Education)

Les enjeux ne sont pas seulement de lutter contre la fracture numérique, encore bien réelle. Le développement des TICE correspond aussi à une volonté forte d'éduquer les jeunes pour qu'ils fassent un usage citoyen et responsable de ces technologies, notamment dans le domaine Internet, à savoir :


Ces notions, en plus des aspects techniques, sont notamment mises en avant dans le brevet informatique et internet français, sous l'intitulé « Adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils informatiques ».


L’association Renaissance numérique a publié aux éditions Jacob-Duvernet un livre blanc pour lutter contre la fracture numérique en France intitulé « 2010, L’Internet pour tous ».

Partant du constat que l’excellente couverture du haut débit en France est l’arbre qui cache la forêt du retard français en matière d’équipement et d’usage d’Internet, les auteurs proposent quinze mesures pour réduire la fracture numérique, avec l’objectif annoncé de doubler le nombre de foyers français connectés et formés à Internet d’ici à 2010.
Les mesures visent à développer le taux d’équipement des foyers en ordinateurs, former à l’utilisation des TIC, faciliter l’accès à Internet, réduire les freins psychologiques, réduire l’e-exclusion des populations défavorisées, développer la recherche et l’éducation et préserver l’espace de liberté qu’est Internet.

En jeu, le développement d’un modèle de société du numérique permettant de hisser la France au rang des premières puissances numériques dans le monde.

Etude sur les rôles et enjeux de la formation à distance dans la lutte contre l'illettrisme

http://www.distanceandaccesstoeducation.org/contents/DS2008-Ardourel.pdf

La formation à distance en faveur des handicapés avec le soutien du Fond Social Européen

http://209.85.135.104/search?q=cache:elCpYg4_gVoJ:forumprojets.racine.fr/frontblocks/projets_exemplaires/fiche_projetv2.asp%3FqbeID_PROJETS%3D121+%22reduire+la+fracture+num%C3%A9rique+avec+la+foad%22&hl=fr&ct=clnk&cd=21&gl=fr


Lexiques

http://www.educnet.education.fr/superieur/glossaire.htm
http://gev.industrie.gouv.fr/imprimersans.php3?id_article=16

Actualités

Plan Besson - 2012 à l'ère du numérique
http://www.vnunet.fr/news/plan_numerique_2012_eric_besson_prend_la_place_de_nicolas_sarkzoy-2029036

Pour suivre l'évolution des usages
http://thot.cursus.edu/
http://www.planete-elearning.com/?cat=622Je
http://www.01net.com/editorial/323692/formation/l-e-learning-atteint-l-age-de-la-maturite/

Référence bibliographique et actualités web 2.0

http://www.webrankinfo.com/actualites/200808-web-2-david-fayon.htm
http://www.webtooz.com/
http://www.i-protocole.fr/

Acteurs & partenaires

http://www.afpa.fr/
http://www.auf.org/
http://www.algora.org
http://www.educnet.education.fr
http://www.centre-inffo.fr/
http://www.cned.fr/
http://www.cegos.com/fr/Pages/accueil.aspx
http://www.cesi.fr/
http://www.fffod.org/fr/index.asp
http://www.ffp.org/
http://www.ifg-france.com/
http://www.preau.ccip.fr/

Sources

http://elearning-ab.over-blog.com/article-16182062.html
http://www.teleform.org/html/la_formation_mediatee__histoir.html
http://recherche.aix-mrs.iufm.fr/publ/voc/n1/agostinelli/index.html
http://www.educnet.education.fr/dossier/eformation/historique.htm
http://memoireonline.free.fr/03/08/996/m_role-tutorat-enseignement-en-ligne-licence-sciences-education-paris-VIII2.html

LIENS WIKI DE NOVANTURA

FormationMixte
Autoformation
Elearning
FormationOuverte
PedagogieDifferenciee
Wiki
Il y a 26 commentaires sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]